Une jupe année soixante pour un printemps vintage

JUPE : WAP DOO WAP

Avant de devenir fan des tenues vintages, j’étais déjà fan des vieux films d’Audrey Hepburn, je rêvais des robes de Grace Kelly, d’un raffinement sans pareil.

J’ai eu des périodes où je regardais en boucles les comédies musicales de Gene Kelly ou de Fred Astaire. Dans ma déco, surtout mes cadres, il y a aussi une grande influence vintage. Les attitudes, les poses de Marylin Monroe sont mythiques, les chapeaux d’Audrey Hepburn sont à tomber parterre. Comment ne pas être séduite par autant de grâce de sensualité et de féminité. Je ne saurais dire à quelle icône je m’identifie, elles ont toutes leurs singularités mais je me promène des années 40 aux années 70. Avec un faible pour Lauren Bacall dans les années 40, Audrey Hepburn dans les années 50, Brigitte Bardot dans les années 60, Jane Birkin dans les années 70..

Depuis quelque temps, je trouve la mode trop informe et uniforme. Une femme aime changer de vêtement selon ses humeurs, sa personnalité, ses objectifs… Ca devient compliqué de trouver la pièce rare, originale dans les enseignes de mode actuelles. Tout le monde s’habille un peu pareil et on se perd dans la masse. Il y a quelques marques qui s’inspirent du vintage mais la qualité n’est pas toujours au rendez-vous . Je suis contente d’avoir trouvé cette boutique Wap Doo Wap, rue Sainte Catherine qui propose des choses sympas.

Mais le vintage c’est avant tout la signature d’un savoir faire qui n’existe plus de nos jours. Alors, il ne nous reste plus qu’à aller fouiner dans les petits magasins de fripes, c’est la garantie d’un vêtement unique et éternel ! Et puis on y fait de bonnes affaires.

Par ailleurs, en achetant un vêtement vintage, on contribue à la protection de l’environnement quand on sait que l’industrie de la mode est la seconde industrie la plus polluante au monde après le pétrole. Pour finir sur le sujet, l’avenir du vintage est assuré car les gens achètent de plus en plus d’occasion et pas seulement dans le prêt à porter,  ils échangent aussi… Notre rapport à la consommation est en train de changer comme notre état d’esprit compte tenu de l’augmentation du coût de la vie et de la sauvegarde de notre planète.

J’ai choisi pour l’occasion une jupe imprimé cerise et j’ai craqué pour cette large ceinture assortie. Je vous propose un printemps vintage, youpi ! ma maman va être contente !

Pas de commentaire

Postez une réponse

error: Content is protected !!