Pourquoi est-il important de bien s’habiller ?

Nelly Berthele à la hume

Je ne dirais pas que ma vie tourne autour de la mode mais plutôt que celle-ci contribue à l’égayer. Mes vêtements, c’est un peu comme une peau élargie que j’ai du plaisir à mettre en valeur. Il y a un affect entre eux et moi, ils contribuent à mon bien-être.

Veste tailleur violette

Veste tailleur violette

Pourquoi est-il important de bien s’habiller ?

Sous leur apparente futilité, les vêtements déterminent le rapport à l’autre, certains sont liés à une histoire personnelle. Ils peuvent aussi témoigner de désirs plus ou moins profonds, d’émotions diverses. Pour ma part, je prends soin de bien choisir mon vêtement, je le touche, je m’en délecte rien qu’à l’essayage. Je sais que je vais l’habiter un certain temps, alors j’y fais attention.

Nelly Berthelé esprit année 70

Nelly Berthelé esprit année 70

Il fait maintenant partie de moi, même s’il appartient déjà à l’extérieur, il est en quelque sorte la frontière entre l’intime et le monde social. Quelque soit la façon dont je m’habille, au final je m’approprie une nouvelle image comme un acteur entre dans un nouveau rôle et ça c’est génial !

Nelly Berthele en marinière

Nelly Berthele en marinière

A quand remonte ma passion pour la mode ?

robe en mousseline signée Asos

Robe en mousseline signée Asos

Je dirais depuis toujours, dès que j’ai eu l’âge de l’apprécier, c’est dans mes gènes.

J’ai toujours connu ma mère tirée à quatre épingles, plutôt classique, peu maquillée avec juste un peu de rouge à lèvres. Elle était coquette mais simple et elle sentait toujours bon. Néanmoins la plus fashion de la famille à l’époque, c’était ma grand-mère paternelle. Elle avait une garde robe très chic, elle aimait les bijoux et les chapeaux. D’ailleurs à Noël, elle nous offrait toujours à ma sœur et à moi un bracelet ou une bague.

Nelly berthelé enfant

Nelly berthelé enfant

Maman était très douée en couture et comme nous n’étions pas très riches, c’est elle qui nous confectionnait nos vêtements. Elle trouvait les patrons dans des magazines, il y en avait d’ailleurs plein la maison. Elle aimait nous habiller de la même façon ma sœur et moi malgré nos quatre ans d’écart. On a toujours été nickel pour aller à l’école mais le top c’était l’habit du dimanche pour aller voir la famille. Je revois son regard plein de fierté quand mon père nous prenait en photo.

Le psychanalyste Donald Winnicott disait ceci : «  Le regard de la mère est le premier miroir dans lequel l’enfant se voit«.

J’ai grandi et en cachette j’essayais ses bas et ses escarpins, les talons me fascinaient. J’aimais me déguiser et je n’attendais pas le carnaval pour faire mon show, j’empruntais les jupes de maman qui m’arrivaient aux chevilles. J’avais l’air d’une bohémienne, je me confectionnais des boucles d’oreille avec n’importe quoi. Ce doit être une des raisons pour lesquelles j’adore les looks gypsy, bohème.

nelly berthele robe longue hippie

Nelly Berthele en robe longue hippie

Au final amies modeuses peut-être que dans cette appétence que nous avons pour la mode, de nous voir dans différentes tenues, il y ait une quête des premiers regards de notre mère sur nous.

Nelly Berthele pull violet

Nelly Berthele pull violet

Belle journée à toutes

error: Contenu protégé !!